Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.
Aller au contenu principal
We strive to make our website accessible and enjoyable for all users, however if there is informations you cannot easily access, please call a Salomon customer service agent at customer-phone-number or contact us through the contact form
Tips

Trouvez des produits et tous nos conseils pour votre pratique

Qu'est-ce que la pronation ou la supination ?


On s'intéresse souvent à sa foulée en course à pied pour bien choisir ses chaussures de running. La pronation et la supination sont deux facteurs souvent mis en avant. Mais que se cache donc derrière ces deux mots un peu barbares ?

Pronation et supination : définitions

Pour faire très simple, la pronation se définit comme l'angle entre le tibia et le pied du coureur.

Lors de la phase de contact avec le sol, on parle de pronation lorsque le mouvement du pied se fait vers l'intérieur. A l'inverse, lorsque le mouvement du pied se fait vers l'extérieur, on parle de supination.

La pronation et la supination ne sont en aucun cas une maladie. Il n'est donc pas nécessaire de les corriger systématiquement.

Ces mouvements de rotation naturels pendant la foulée sont notamment dus à la souplesse de la cheville et sont nécessaires pour assurer une certaine fluidité lors de la phase de contact avec le sol.

Sonic 3 Black
Sonic 3 Green


Un degré de pronation variable

Nous courons tous différemment de par notre morphologie, notre biomécanique, notre niveau ou encore nos antécédents de blessures. Il en est de même avec notre degré de pronation.

Le degré de pronation change tout au long de la foulée mais on a pu observer les angles suivants lorsque le pied est à plat au sol :

  • angle entre 1° et 7° vers l'intérieur : la position du pied est considérée comme neutre. C'est le cas de la majorité des coureurs.
  • angle entre 7° et 10° vers l'intérieur : le pied est en position de pronation.
  • angle entre -3° vers l'extérieur et 0° : on parle de supination
  • angle supérieur à 10° : le pied est fortement en pronation
  • angle inférieur à -3° : le pied est fortement en supination

Quel que soit votre degré de pronation ou de supination, il n'est pas nécessaire de vouloir le corriger tant qu'un médecin spécialisé n'a pas diagnostiqué un lien de cause à effet avec l'apparition de blessures.

Le degré de pronation varie également durant votre séance de running et aura tendance à s'accentuer avec la fatigue, l'affaissement de la voûte plantaire et une flexion plus importante de la cheville.

S'il est utile de connaître son type de foulée pour bien choisir ses chaussures de running, il est donc erroné de vouloir le résumer à un degré précis de pronation.

Voir nos chaussures de running : pour FEMMES | pour HOMMES

Comment savoir si je suis pronateur, neutre ou supinateur ?

La première méthode pour connaître sa tendance est de se faire filmer en vue arrière sur un tapis de course. Un simple smartphone peut faire l'affaire et une option vidéo au ralenti ou slowmotion permettra de mieux détailler votre foulée lors de la prise d'appui. C'est la méthode généralement utilisée en magasin spécialisé.

Une seconde méthode consiste à regarder l'usure de la semelle de votre chaussure de running (pour FEMMES | pour HOMMES). Si elle est plus usée à l'intérieur, vous êtes plutôt pronateur. Vous êtes plutôt supinateur si l'usure est plus marquée à l'extérieur.

Pas de blessures ? Pas de problème !

On veut souvent corriger une foulée pronatrice ou supinatrice soit en utilisant des chaussures renforcées sur l'intérieur ou l’extérieur du pied, soit en utilisant des semelles podologiques (sur prescription d'un médecin).

Pourtant, tant que vous ne vous blessez pas régulièrement, il n'y a pas lieu de corriger vos appuis, bien au contraire. En modifiant votre position naturelle, les muscles de votre corps devront se réadapter... au risque de nouvelles sollicitations trop importantes et dangereuses.

On ne le dira jamais assez : n'apportez de corrections à votre foulée que sur avis médical.

Road Running

Pronation et supination : comment choisir ses chaussures de running ?

Aujourd'hui, la plupart des chaussures de running sont neutres ou universelles. Cette famille de chaussures convient à un grand nombre de coureurs.

Votre degré de pronation ou de supination est très élevé ET vous êtes régulièrement blessé ? Un médecin du sport pourra vous orienter vers des chaussures spécifiques ou vous conseillera de faire une paire de semelles chez un podologue.

Quoi qu'il en soit, le choix de vos chaussures de running ne peut être uniquement basé sur la tendance pronatrice ou supinatrice de votre foulée. D'autres critères comme le drop, l'amorti ou le dynamisme recherché entrent en jeu. Découvrez comment en lisant notre article : "Comment choisir ses chaussures de running ?"


Voir nos chaussures de running pour femmes

Voir nos chaussures de running pour hommes