Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.
Aller au contenu principal
We strive to make our website accessible and enjoyable for all users, however if there is informations you cannot easily access, please call a Salomon customer service agent at customer-phone-number or contact us through the contact form
Tips

Trouvez des produits et tous nos conseils pour votre pratique

Produire à l’échelle locale est un objectif de longue date pour Salomon, entreprise qui est née à Annecy en 1947 et évolue dans la région depuis plus de 70 ans. Aujourd’hui, cet objectif devient réalité grâce à la conclusion d’un partenariat avec l’entreprise locale de production textile Chamatex pour la construction de l’Advanced Shoe Factory 4.0 (ASF 4.0), une nouvelle usine de fabrication ultra moderne de chaussures dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, en France.

ASF 4.0 a été fondée par Chamatex Group avec pour objectif de concevoir, fabriquer et gérer une usine intelligente (outil industriel 4.0) dédiée à la production automatisée de chaussures de sport à Ardoix, petit village situe à 1 heure de Lyon. Dans le cadre de cet accord Salomon devient actionnaire d’ASF 4.0.

« Être le plus proche possible de nos consommateurs et en mesure de répondre à leurs demandes plus rapidement sont des objectifs qui cadrent parfaitement avec la vision d’innovation responsable de Salomon », a déclaré Guillaume Meyzenq, vice-président « footwear » de Salomon. « Quand Chamatex nous a proposé de nous associer sur le projet ASF 4.0, nous y avons vu l’opportunité unique de rapprocher une partie de notre production et de relocaliser des compétences de production de chaussures en France. Nous espérons non seulement réduire les cycles d’élaboration de nos produits, mais aussi diminuer notre empreinte carbone tout au long du processus de développement et de transport. »

RÉACTIVITÉ, FLÉXIBILITÉ ET DURABILITÉ

Pour Salomon, les avantages d’une production locale sont multiples. Tout d’abord, la simplification des processus logistiques permettra une plus grande rapidité de mise sur le marché et une meilleure réactivité à l’échelon local pour répondre à d’éventuelles ruptures de stock sur le marché européen. Ensuite, l’usine locale nous offrira une plus grande flexibilité dans la conception de la gamme de produits Salomon, ce qui nous permettra de tester de nouveaux modèles produits en plus petits volumes. Le recours à la robotique permet également de rationaliser le processus d’assemblage et ainsi d’offrir une solution compétitive face aux coûts de production asiatiques. Enfin, la production locale est plus écologique car elle permet de réduire l’empreinte carbone liée à l’expédition des marchandises depuis des usines situées à l’étranger.

La construction d’ASF 4.0 permettra également de créer de nouveaux emplois en France, une cinquantaine en tout : des opérateurs qualifiés, mais aussi des ingénieurs et des programmeurs.

Chamatex, fabricant de textiles depuis 1980, a choisi Salomon comme partenaire principal pour la construction de l’usine ASF 4.0 en raison de la collaboration historique entre les deux entreprises et du savoir-faire technique acquis dans ce cadre. Bon nombre de chaussures Salomon fabriquées à l’usine ASF 4.0 seront dotées du matériau textile Matryx®, que Chamatex a fourni à Salomon pour la chaussure de trail Cross / Pro, lancée durant la saison printemps/été 2020. La Cross / Pro est équipée d’une tige extensible 4 directions avec technologie Multi-Fit, qui permet à la chaussure de s’adapter sans effort à votre pied. L’exosquelette Matryx® est conçu pour maintenir le pied parfaitement en place durant un trail technique.

Chamatex et Salomon appliqueront également les connaissances acquises lors de la création de la gamme de chaussures personnalisées ME:sh de Salomon en 2017 et 2018, qui a nécessité l’utilisation de la robotique pour créer des chaussures de running personnalisées dans l’Annecy Design Center de Salomon.

« La gamme de chaussures ME:sh a été une grande première pour nous en matière de production entièrement automatisée (à l’aide de la technologie Twinskin), de personnalisation de produits et de production locale de chaussures », a indiqué Guillaume Meyzenq. « Nous avons créé cette gamme afin de déterminer les améliorations possibles en matière de flexibilité et de réactivité face aux besoins des consommateurs, de recourir à la robotique dans nos processus de production pour accélérer la mise sur le marché et de réduire l’empreinte carbone de notre production de chaussures. Après cette première étape, nous sommes ravis de pouvoir appliquer ces enseignements clés dans le lancement du projet ASF 4.0 avec Chamatex. »

Jeudi 17 septembre, ASF 4.0 fêtera la pose de la première pierre de la future usine, entourée de ses partenaires. La production de chaussures au sein de l’usine devrait commencer mi-2021. La première chaussure Salomon « Made in ASF 4.0 » devrait être fabriquée peu de temps après, et disponible à la vente en décembre 2021.

« Ce programme pilote au sein d’ASF 4.0 devrait nous permettre d’en apprendre beaucoup plus sur le potentiel de localisation de la production à l’avenir », a ajouté Guillaume Meyzenq. « L’usine concentrera ses efforts sur les modèles les plus vendus et les nouveautés les plus innovantes, et la proximité entre le lieu de production et l’Annecy Design Center, d’où proviennent toutes nos innovations, sera un atout majeur pour accélérer et optimiser le développement de nos produits. »

CHAUSSURES "MADE IN FRANCE"

L’objectif de l’usine est de produire 500 000 paires de chaussures par an d’ici 2025. Cinquante pour cent de ces chaussures seront des modèles Salomon. L’autre moitié concernera des modèles conçus par d’autres partenaires de Chamatex spécialisés dans le footwear. Les chaussures Salomon créées au sein d’ASF 4.0 seront distribuées à travers l’Europe et produites à cent pour cent dans cette usine. Elles porteront la mention « Made in France ».

« Ce projet cadre tout à fait avec notre approche sociale et environnementale », a expliqué Marie-Laure Piednoir, responsable du programme de développement durable chez Salomon. « En lançant son Play Minded Program en 2016 et en signant la Charte de l’industrie de la mode pour l’action climatique des Nations unies en 2018, Salomon a pris des engagements majeurs, notamment la réduction de son empreinte carbone de 30 pour cent d’ici 2030 et la neutralité carbone d’ici 2050. »

Pour en savoir plus sur le Play Minded Program et les engagements de développement durable de Salomon, rendez-vous sur https://www.salomon.com/fr-fr/sustainability.